Skip to content

Saint Sylvestre, Leipzig, Feux D'Artifice, Le Feu

Les feux d'artifice, pétards et autres festivités ne devraient pas tarder à débarquer dans votre quotidien. L'occasion de faire un point sur les peurs chez le chien !

On peut définir la peur par un sentiment d’angoisse éprouvé en présence ou à la pensée d’un danger réel ou supposé, d’une menace. C’est une émotion qui fait partie de l’éthogramme et qui répond à un instinct de survie. Des Animaux, Chien, Dessin Animé, Animal De CompagnieElle est
normale car elle permet à un individu de s’adapter à un stimulus inconnu. Il est ainsi considéré comme normal que certains chiens soient plus peureux et sensibles que d’autres. Dans la meute, certains seront plus sensibles que d'autres et ils auront le rôle de signaux d’alarme.

Les peurs peuvent être séparées en 3 catégories :

  • Les peurs primaires : l’objet de la peur, le stimulus d’origine est identifiable et génère toujours la même émotion.
    Exemple: Le chien a peur d’un coup de feu.
  • Les peurs secondaires : Ce sont des peurs qui ont été associées au stimulus d’origine.
    Exemple : La peur initiale est le coup de feu. Le chien fait l'association du coup de feu à un bruit de sifflet. La peur des coups de feu entraîne la peur des coups de sifflet.
  • Les peurs généralisées : la peur de départ se généralise à l’environnement. Le chien n’a pas pu fuir sur une première mise en contact ; et tout finit par le mettre dans un sentiment d'insécurité
    Exemple: Le chien a peur dès qu’il arrive au club canin.

Lorsque qu’un sentiment d’insécurité entraîne un comportement inadapté (panique, fuite, tremblements, agressivité...) on ne parle plus de peur mais d’un Pow, Bande Dessinée, Lutte Contre Le, Explosionproblème de peur. Ces réactions de peurs sont normales mais peuvent évoluer vers des pathologies, c'est-à-dire vers des comportements qui ne remplissent pas leur fonction « normale » biologique.  Cela entraîne des comportements perturbateurs, des problèmes émotionnels et une inadaptation sociale importante. Les pathologies comportementales canines sont proches des pathologies psychiatriques humaines. On peut ainsi citer :

  • La phobie : Réaction de peur par rapport à un ou plusieurs stimuli ne présentant pas de danger réel pour l’individu.
  • L’anticipation : Processus d’apprentissage qui permet à l’animal de réagir en avance à l’apparition du stimulus. Cela nécessite la mémorisation du contexte.
  • L’anxiété : Évolution de l’état phobique par anticipation.
  • La sensibilisation : Processus qui entraîne une augmentation progressive des réactions vis à vis d’un stimulus donné, processus d’aggravation des symptômes.
    Exemple: Le chien craint un coup de fusil, sa réaction s’amplifie au cours du temps à chaque nouveau tir.

Chien, Animal De Compagnie, Chiot, Ami E, PortraitIl est souvent difficile de cerner les causes de toutes les peurs d'un chien. Certains facteurs sont très brefs ou sont apparus très tôt dans la vie du chien. Les causes possibles des peurs chez le chien sont pour partie :

  • La manque de stimuli dans ses premières semaines. Un chiot doit être confronté à des stimuli fréquents et non traumatisants. Il va ainsi
    apprendre à gérer ces stimuli. Si le chiot est hypostimulé, il risque de ne pas savoir comment réagir, et donc de développer des peurs.
  • Le caractère de la mère. Une femelle peureuse peut transmettre son stress aux embryons puis sa peur aux petits.
  • L’intensité du stimulus était trop forte lors d’une première mise en contact. Un stimulus trop bruyant ou trop violent la première fois peut entraîner une peur. Il est donc important de confronter le chien à stimulus d'abord faible et d'augmenter l'intensité progressivement.
  • La fréquence de la situation provoque la peur : si le chien est peu confronté au stimulus (ex : passage chez le vétérinaire).
  • La capacité de fuite devant la situation qui lui a fait peur. Si le chien ne se confronte pas à l'élément, il n'apprendra jamais à se gérer face à ce dernier mais amplifiera sa réaction au fur et à mesure des confrontations.
  • L’âge auquel le chien a été exposé

Chien, Chocolat Labrador Retriever, TapisLes signaux d’alerte sont assez visibles / perceptibles pour les maitres observateurs. Ils sont très variables et dépendent du chien et du contexte. Le chien peut tirer sur sa laisse de manière inhabituelle, être agité, trembler, haleter, se cacher, tenter de fuir ou  au contraire s’immobiliser.

Les solutions

  1. Déterminer la source de la peur et sa nature (primaire ou secondaire)
  2. Démarrer une désensibilisation

La solution la plus efficace est souvent de déterminer la peur primaire et d'agir par habituation. Ce processus entraîne une disparition progressive des réactions vis à vis d’un stimulus et permet une diminution des émotions et des réactions. Exemple : un chien qui se balade régulièrement en ville finit par ne plus réagir.

Escalier En Colimaçon, Progressivement, EscaliersPour cela il faut que le chien ait une confiance absolue dans la personne qui le fait travailler et l'exposer progressivement à ce stimulus. Il est essentiel de continuer à stimuler le chien mais il ne faut jamais le forcer à l'affronter directement. Le chien a besoin d'une marge de manœuvre. L'idéal est donc de laisser le chien reculer et s'éloigner pour lui laisser le temps de gérer,  ou de s’apaiser
émotionnellement. La porte de sortie doit exister sans pour autant être facile à atteindre.

Attention à ne pas trop lui en demander ! Comme pour nous, les chiens ont besoin de temps pour progresser au niveau de leurs peurs. Pensez aux araignées 😉

Doit-on rassurer un chien qui a peur?

  • Oui pour les chiens qui ont besoin d’être rassurés pour progresser. Pour se faire, utilisez au maximum votre voix et votre regard pour l'apaiser.
  • Non pour ceux à qui cela permet de ne pas affronter le stimulus

Sur les peurs secondaires et encore plus pour les peurs généralisées, il est nécessaire de consulter un vétérinaire car le chien a souvent besoin d’une aide médicamenteuse pour travailler efficacement.

Enfin, gardez en mémoire que:

  • La première option d’un chien qui a peur est souvent la fuite
  • C'est uniquement lorsqu'un chien équilibré n’a pas le choix  qu’il passe à l’agressivité

De nos jours, 7,3 millions de chiens vivent dans les foyers français (2016) et un foyer sur 5 possède au moins un chien en France (2014). En parallèle, 12% de la population active française serait en risque élevé de burnout (2016) tandis que le stress lié au travail coûte environ 617 milliards d'euros aux employeurs européens chaque année (2016).

Pour palier à ce problème, de nombreuses solutions sont testées puis appliquées en entreprise, notamment l'autorisation des chiens sur le lieu de travail. En effet, de nombreuses études ont prouvé leurs bienfaits sur le bien-être et le stress des personnes. Envie d'arguments pour initier la pratique du Dogs At Work dans votre entreprise ?

Lisez-la suite !

  • Posséder un animal domestique aurait un impact sur les symptômes dépressifs. (Siegel et al., 1999)

  • Cela créée un lien social qui limite le sentiment de solitude.
    (Barker et Wolen, 2008)

  • Les personnes ayant des chiens de compagnie ont moins réagi aux facteurs de stress et se sont rétablies plus rapidement que les non-propriétaires. (Allen, et al., 2002)

  • La présence d'un chien abaisse la tension artérielle des enfants lorsqu'ils font la sieste ou qu'ils lisent. (Friedmann et al., 1983)

  • Cette diminution équivaut à celle constatée en présence d'amis ou de conjoints. (Allen, et al., 1991, Allen, et al., 2002)

  • Un pic d'ocytocine se produit chez les propriétaires de chiens entre 1 et 5 minutes après avoir interagi avec leurs chiens (Handlin et al., 2011). L'ocytocine, aussi appelée hormone sociale est reconnue pour jouer un rôle majeur dans la formation d'attachement et de liens sociaux.

De manière générale, les propriétaires d'animaux de compagnie avec un "Pet Attitude Score", c'est à dire avec un score qualifiant leur attitude envers les animaux, élevé sont plus stables émotionnellement (Morovati et al., 2008). Ils ont également un plus fort bien-être perçu (Matchock, 2015).

Ces études ne sont cependant pas focalisées sur le monde de l'entreprise et ne permettent pas à ce jour d'établir de manière certaine que les chiens ont leur place dans un quotidien professionnel. Si certaines entreprise comme Purina, Royal Canin ou Mars Incorporated ont sauté le pas, la mise en place du Dogs At Work semble rester un sujet controversé. Une étude réalisée en 2017 montre d'ailleurs que les personnes engagées dans sa progression sont pour beaucoup des propriétaires de chiens. Pour autant, c'est une problématique qui intéresse de plus en plus et qui mène à des études scientifiques sérieuses. Si vous aussi vous souhaitez participer à ces dernières, il vous suffit de cliquer ICI !

Jouet rafraîchissant à congeler Freeze 'n' Float Pool Floatie pour chiens

 

En attendant que cette pratique se démocratise, de nombreux jouets d'occupation sont disponibles pour assurer à votre compagnon une journée bien remplie !

De bonnes idées sont à shopper ICI

 

Chose essentielle : on ne force pas le chien à aller dans l’eau s’il n’aime pas ça. Ce n’est pas un impératif social. Si on veut lui faire découvrir l’eau, il faut y aller progressivement !

Il y a donc deux possibilités :
- On le lâche avec plusieurs autres chiens qui aiment l’eau
- On rentre dans l’eau avec un jouet pour le mettre en confiance et on l’attire petit à petit

Pour cela, il faut privilégier un jouet adapté : flottant et suffisamment résistant pour qu'il puisse tenir une potentielle session de jeu aquatique. Vous trouverez de nombreux exemples ici.

 

On peut également prévoir un gilet de sauvetage pour le chien afin de le mettre dans les meilleures conditions possibles. Se sentant flotter, le chien sera en effet plus à-même de se sentir en confiance et d'avancer une patte de plus vers le large !

 

RAPPEL : Tant que le chiot n’a pas fini sa croissance, il ne faut pas le laisser ni monter ni descendre les escaliers. Si vous êtes confronté à des escaliers avant les 9 mois du chiot, il est indispensable de le porter ou de prendre l’ascenseur. Si le chiot peut être tenté à y aller seul, il faut mettre une barrière pour l’en empêcher.

Si votre chien a peur des escaliers, c'est probablement lié à la sensation de basculement qui lui est désagréable. C'est un apprentissage qui se fait aisément par le jeu et dans la bonne humeur. Pour ce faire, commencez avec des friandises et sur 2 petites marches seulement. Récompensez chaque essai du chien. Nous vous conseillons de choisir des petites friandises, comme les petits os Bonies par exemple, car la moindre tentative pour accéder à la marche suivante doit être considérée comme un effort et être reconnue à sa juste valeur !

Au fur et à mesure, confrontez votre chien à des escaliers avec un nombre de marches grandissant (ex : de 2 à 4, de 4 à 6, et ainsi de suite). Lorsque vous sentez votre chien à l'aise, vous pouvez passer à un renforcement de l'action aléatoire. Récompensez de manière aléatoire ses montées et descentes. En cas de soucis (ex : le chien reprend peur), n'hésitez pas à re-simplifier l'exercice en revenant à l'étape précédente.

Le chien est un animal social et la solitude n'est pas pour lui un état inné et agréable. La solitude fait donc partie d'un apprentissage à part entière qui se travaille avec calme, pédagogie en plusieurs étapes.

La première étape est d'habituer le chien à l'absence de son maître. Cette absence  doit idéalement se prolonger progressivement. Vous commencez par vous absenter quelques secondes de la pièce les premières séances puis quelques secondes de plus les séances prochaines jusqu'à quelques minutes les séances d'après. La solitude s'apprend également lorsque vous êtes présent dans la même pièce que votre chien. Il ne faut en effet pas hésiter à créer des périodes d’ignorance même quand vous êtes à la maison et qu"il réclame le contact.

Avant un départ complet de la maison, prenez toutes les dispositions pour éviter que la solitude soit synonyme de silence intense et d’ennuie pour votre chien :
- Détournez son attention avant de partir
- Laissez lui éventuellement la radio en marche
- Faites en sorte qu'il associe votre départ à l'ouverture d'une caverne d’Ali baba pour chiens. Laissez lui des jouets qui pourraient l’occuper les 20% de la journée où il ne dormira pas. Ces jouets doivent être bien spécifiques. Le chien n'a accès à ces jouets précis uniquement lorsque vous vous absentez.

Vous pouvez par exemple lui laisser des jouets à mâcher comme la tétine en caoutchouc Paci-Chew (Ici), une bouteille en plastique trouée ou une boite en carton avec des croquettes ou des friandises à l'intérieur.

L'essentiel est que votre chien associe votre départ à un Jackpot!  

Ceci, additionné à l'absence de contact négatif avec vous (ex : engueulade) vous permettra de créer un lien fort avec votre chiot ou votre chien. 

A force de répéter ce processus tout le temps, une certaine mécanisation se mettra en place. Votre chiot ou chien associera votre absence à une stimulation positive et le comportement non désiré disparaîtra. 

 ATTENTION : En cas de constatation de destruction à votre retour, il faut ignorer le mauvais comportement et ranger les jouets donnés au départ. Chez le chien, la vengeance n’existe pas. S’il y a des dégâts c’est que le chiot s’est libéré d’une tension émotionnelle. Considérons par exemple un chien qui a fait ses besoins dans le lit de son maître en son absence. Il y est probablement allé pour se rassurer, le lit étant l'emplacement où l'odeur du maître est la plus présente. Une fois installé, le chiot (ou chien) est cependant toujours soumis au stress. Le chiot se détend grâce à l'odeur... et l’accident arrive. Pauvre chien !

La clé est de se mettre à la place du chien. En cas de réprimande, le chien associera l’arrivée du maître à la réprimande. Le chien va donc essayer d'apaiser son maître par un enchaînement de signes distinctifs pour éviter de se faire gronder. Il n'a pas associé la "leçon de moral" à son action précédente mais au retour de son maître.  Il essaie simplement de calmer l'irritation d’origine non identifiée de son maître.

La vision est un des éléments importants qui permet au chien de se situer dans l'espace. En fonction de sa taille, le chien ne percevra pas le même environnement, et donc pas les mêmes difficultés, les mêmes gestes. C'est donc un élément essentiel à prendre en compte dans l'éducation du chien.

Se mettre à sa hauteur, c'est se donner la capacité d'anticiper.

Le chien dispose d'une acuité visuelle faible. Il peut voir les objets de petites tailles avec les détails et il voit net à 6 mètres. Un humain en revanche peut voir net jusqu'à 22 mètres au loin. Le chien a donc une acuité visuelle plus faible.

Il dispose en revanche d'une plus grande sensibilité à la lumière. Grâce à la présence de photorécepteurs et du tapis (zone de la rétine), les rayons lumineux traversent 2 fois la rétine. Ce processus permet au chien d'avoir une meilleure vision que nous en faible luminosité et ainsi une meilleure acuité visuelle dans la pénombre.

Sa vision est adaptée aux objets en mouvements. Le chien a une sensibilité pour les choses qui bougent. Il a une moins bonne perception des couleurs qu'un humain. Il ne distingue par exemple pas bien le rouge ou le orange. En revanche des contrastes comme le jaune et le bleu sont pour lui facile à discerner. 

Comme dit précédemment, la vision de la perspective varie selon la taille du chien. Un grand chien ne verra pas le même environnement qu'un petit chien. Le champ visuel varie également selon les races. Plus les yeux sont latéraux, plus la vision du chien sera large. On considère cependant de manière générale que le champ visuel du chien est d'environ 250°, soit 60° de plus que chez l'Humain.

 

2

En tant que propriétaires de chiens, nous avons des devoirs mais aussi des droits. Un rappel de ce que dit législation française sur nos amis les chiens nous a donc semblé bienvenu !

  • La divagation

Tout chien abandonné, livré à son seul instinct, est en état de divagation, sauf s'il participait à une action de chasse, de garde ou de protection du troupeau et qu'il est démontré que son propriétaire ne s'est pas abstenu de tout entreprendre pour le retrouver et le récupérer, y compris après la fin de l'action de chasse. Un chien en état de divagation est un chien qui :
- N'est plus sous la surveillance effective de son maître, se trouve hors de rappel
- Se trouve à plus de 100m de la personne qui en est responsable.

  • La propreté

CP R632-1 : Le Code Pénal punit d’une amende (22€) "…le fait de déposer, d'abandonner, en lieu public ou privé, à l'exception des emplacements désignés à cet effet des ordures, déchets, déjections, … ". D’autres sanctions sont également possibles par arrêté municipal.

  • La responsabilité civile

"Le propriétaire d'un animal, ou celui qui s'en sert, pendant qu'il est à son usage, est responsable du dommage que l'animal a causé, soit que l'animal fût sous sa garde, soit qu'il fût égaré ou échappé".
- Il y a présomption légale de faute
- La responsabilité de celui qui garde l’animal est engagée

L’assurance responsabilité civile couvre les dommages que l’animal peut causer à des tiers. Cette assurance est incluse dans l’assurance habitation mais il faut prévenir l’organisme de la présence d’un chien.

  • La responsabilité pénale

Elle n’est pas assurable, contrairement à la responsabilité civile. Voici un petit tableau récapitulant les cas possibles.

223-1 : Le fait d'exposer directement autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente par la violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de sécurité ou de prudence  

PRISON :

1 an

AMENDE :

15 000 €

222-20 Le fait de causer à autrui, par la

violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de sécurité ou de prudence

 

Incapacité totale de travail d'une durée <= 3 mois

 

PRISON :

1 ans

AMENDE :

15 000 €

 

222-19 : Le fait de causer à autrui, (…) par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de sécurité ou de prudence

 

Incapacité totale de travail pendant + de 3 mois

 

PRISON :

2 ans

AMENDE :

30 000 €

 

 

En cas de violation manifestement délibérée d'une obligation (…) d'emprisonnement et sécurité ou de prudence (…)

 

 

PRISON :

3 ans

AMENDE :

45 000 €

CP 132-75 : L'utilisation d'un animal pour tuer, blesser ou menacer est assimilée à l'usage d'une arme.
Pour être exonéré il faut prouver le contraire. Ex : Si quelqu’un rentre chez vous, il faut prouver que la propriété était clôturée correctement avec des panneaux visibles sur chaque côté du terrain.

  • Les problèmes d’habitation

Chacun a le droit de posséder un animal familier dans un local d’habitation. Un propriétaire ne peut pas empêcher son locataire de posséder un chien sauf s’il s’agit d’un chien de 1ère catégorie. Deux conditions sont cependant à respecter :
- Il ne doit causer aucun trouble de jouissance aux occupants de l’immeuble,
- Il ne doit causer aucun dégât à l’immeuble.

  • Les accès autorisés aux chiens
    • Lieux publics

Les maires peuvent prendre des arrêtés autorisant les chefs d’établissement à interdire aux chiens l’accès à leurs locaux, à condition d’afficher clairement cette interdiction à l’entrée (magasins, poste, maisons de retraite etc.). L’autorisation ou l’interdiction des chiens dans la plupart des lieux publics comme plages, squares, bacs à sable, bureaux commerciaux sont du ressort du maire.

Le règlement sanitaire départemental type interdit l’accès des chiens aux magasins d’alimentation.

  • Lieux de travail

Les chiens y autorisés sous réserve de l’accord du gérant et que cela ne nuise pas à l'efficacité des employés. Certaines professions ne permettent cependant pas d'emmener son chien au travail. Ainsi les personnes travaillant dans les catégories ci-dessous ne pourront pas en bénéficier :
- Administrations publiques,
- Alimentation,
- Hôtellerie (sauf les hôtels acceptant les chiens),
- Certains restaurants pour des raisons de sécurité,

  • Les transports

EN VOITURE : Les chiens ne sont pas autorisés à l’avant. Le chien doit être attaché par un harnais à la ceinture de sécurité, ou être dans le coffre, protégé par filet ou grille de séparation ; au mieux il est dans une caisse de transport. (R412-1 et R412-6 du code de la route)

ATTENTION : En cas d’accident, la procédure suivie par les pompiers impose la mort du chien s’il divague dans la voiture. La priorité est de sauver le maitre à l’intérieur du véhicule et les réactions du chien dans ses circonstances sont jugées trop aléatoires !

EN TRAIN (SNCF) : Un chien de moins de 6 kg doit être transporté dans un sac (prix de 7 à 35€). Pour un chien de plus 6 kg, il devra être en laisse, muselé (le chien a son propre billet, prévoir 50% du billet classique).

EN AVION : Il faut prévenir la compagnie à l’achat du billet. Les règles et les tarifs varient d’une compagnie à l’autre. Ex : Pour Air France
- Un chien de moins de 6kg est autorisé en cabine, dans un sac. Les chiens  d’assistance y sont également autorisés. 
- Un chien de plus 6kg doit voyager en soute dans une caisse de transport conforme à la réglementation.

EN BATEAU : Les règles varient en fonction de la compagnie. Ex: Pour Corsica ferries, le chien peut vous accompagner partout dans le bateau sauf au restaurant.

  • Les morsures

Loi de 2010 : Tout fait de morsure d’une personne par un chien doit être déclaré par son propriétaire, son détenteur ou tout professionnel en ayant connaissance à la mairie de résidence.

Après la déclaration, le chien mordeur est soumis à une évaluation comportementale par un vétérinaire. Elle est effectuée par un vétérinaire inscrit sur une liste départementale. Les chiens sont classifiés par le vétérinaire selon 4 catégories :

Niveau 1 : Pas de risque particulier de dangerosité en dehors de ceux inhérents à l’espèce canine. Une nouvelle évaluation n'est pas obligatoire.

Niveau 2 : Risque de dangerosité faible pour certaines personnes ou certaines situations. Une nouvelle évaluation doit être faite dans maximum 3 ans.

Niveau 3 : Risque de dangerosité critique pour certaines personnes ou situations. Une nouvelle évaluation doit être faite dans maximum 2 ans.

Niveau 4 : Risque de dangerosité élevé pour les personnes ou les animaux. L’euthanasie  ou le placement du chien en détention peut être envisagée. Une nouvelle évaluation doit être faite dans maximum 1 an.

Votre chien est malade en voiture? Dans 90% des cas, le chien est malade en voiture s’il a eu une mauvaise expérience marquante par le passé.

Dans l’idéal, il faut donc anticiper ce malaise et mettre le chiot dans de bonnes conditions pour appréhender la voiture dès son plus jeune âge. On commence ainsi par jouer avec lui dans la voiture à l’arrêt. Les premiers voyages doivent se faire en cocooning dans les bras, en sécurité. Il faut dans la mesure du possible éviter les à-coups, les ralentisseurs prononcés et les nids-de-poule. Si le chiot se sent mal pendant le trajet en voiture, il risque d’associer ce malaise à la voiture. Il devient ainsi malade car il a associé la voiture au fait d’être mal.

Dans le cas où le chien est déjà malade lors de chaque trajet voiture, il faut désamorcer le processus. Il faut dans un premier temps essayer d'identifier ce qui a pu marquer le chien. On fera par la suite en sorte de changer l'association qu'il a pu faire en renforçant positivement l'action. Ex: jouer dans la voiture à l'arrêt, associer le fait de monter en voiture à l'accès à une activité qu'il aime (longues balades, jeux, visites d'endroits qu'il aime...) et il est important de le récompenser dès que le chien réagit bien.

On peut accélérer cet apprentissage en aidant le chien. Un chien ayant l'estomac rempli sera plus susceptible de se sentir mal en voiture. Il faut donc éviter la prise de repas au minimum 4 heures avant un long trajet. Un complément alimentaire anti-stress, du type proposé par la marque allemande GRAU en préparation d'un long trajet aidera également à mettre le chien dans une prédisposition favorable au bon déroulement de votre voyage.

1

.julius-k9-pape1

Mercredi dernier 5 octobre, le Pape François a été accueilli sur la place Saint Pierre devant le Vatican par un groupe d'éducateurs canins, et le Pape a béni ces chiens portant nos harnais JULIUS-K9® !

julius-k9-pape2

(Source: Mashable)

Le 17 février marque la sortie du nouveau film d'animation de Disney, Zootopie. Ce film d'animation conçu par les studios PIXAR décrit une ville où les animaux cohabitent. Un film plein d'humour où les caractéristiques de chaque race donnent lieu à de nombreux quiproquos pour un film drôle pour toute la famille !

Davantage d'informations sur le site officiel: http://www.disneypixar.fr/films/207-zootopie.html

Qui a déjà déjà vu le film? Donnez-nous votre avis et partagez vos commentaires !